Kieron O'Connor avis de deces  NecroCanada

Kieron O’Connor

La célébration de
Kieron O’Connor
7 octobre 1950 –
27 août 2019
Kieron Philip O’Connor, psychologist, son of William and Ella Miriam O’Connor (nee Gaff), passed away at 3:45am on Tuesday August 27th, 2019 at the Montreal General Hospital. He leaves behind relatives in the United Kingdom and Australia and many friends and colleagues.
It is with great regret that we learned of the passing of our dear friend and colleague. We have lost a caring person and much valued human being. As one of the founders of the Institut universitaire en santé mentale de Montréal Research Centre, Kieron was an exemplary clinical researcher fully committed to his students and colleagues at several institutions in Canada and abroad. In the course of 30 years, Kieron has shaped numerous careers in both clinical practice and research. He was a source of inspiration for anyone fortunate enough to spend time with him. His presence and sense of humour always brought people closer together.
Dedicating most of his research to the study and treatment of obsessive-compulsive spectrum disorders, tic disorders and Tourette’s syndrome, Kieron’s writings were aimed at health professionals as well as decision-makers in the fields of psychology and psychiatry. Throughout his career, Kieron aimed to improve treatment outcomes for patients, which led to him to develop new therapeutic approaches that are now being applied internationally, including inference-based therapy for obsessive-compulsive and related disorders and a cognitive psychophysiological treatment approach to the treatment of tic disorders. With the aim to improve the prevention of psychological disorders, while simultaneously fostering a better community understanding and social inclusion for often stigmatized populations, Kieron looked deeply into the causes of mental health disorders and their impact on quality of life and the daily functioning of sufferers.
Kieron was a multi-layered man whose interests and talents reached far beyond the field of science. Under the pseudonym Ken Konor, he wrote several novels (“The Twitch” and “The Super Way”), and authored a series of short stories and plays. He enjoyed theatre and the arts, including mime and method acting, and was also an accomplished pianist and jazz fan.
Kieron was a lover of nature and the outdoors, much of it enjoyed with Randonnée Aventure, a Montreal-based sports club, where he was a long-time member. A keen hiker, cyclist and x-country skier, he achieved a Gold Medal in the 2008 Canadian Ski Marathon.
He avidly pursued that passion for nature when he recently purchased a forested property and lake, north of Montreal in Lanaudière. Kieron managed, despite his declining health, to build a hiking trail, intending to link it with the Forêt Ouareau network.
Kieron never denied his Irish roots either, and never missed an opportunity to organize an original Saint-Patrick’s day at the office with darts, Celtic music and Guinness for everyone to enjoy. Each Christmas, Kieron’s colleagues, students, research assistants and staff received a gift in the form of a bottle of wine, chocolate or some other thoughtfully chosen item in recognition of their personal contribution. As a firm believer in annual team dinners, he would always take the time to deliver a heart-warming speech to underline and individually thank each person who attended. Kieron had a keen and natural awareness of the spirit behind a team, including its culture, its foundation, and the people that breathe life to its projects. Kieron’s many contributions were always filled with joy, humanity, social conscience and a boundless passion for research.
His joie de vivre, humanity and unfailing passion for research defined him, but above all, Kieron was a humble man with a big heart, whose generosity will remain forever with us. He was an inspiration to everyone simply by his presence, candid humour and legendary composure. Active in research to the very end, Kieron’s legacy will be perpetuated by the people who knew him.
Friends, colleagues and relatives are invited to attend Mount Royal Funeral Complex at 1297 Chemin de la Forêt, Outremont, Sunday, September 22, 2019 where a gathering will take place from 10am to 1pm, followed immediately by a commemoration ceremony from 1pm to 2pm.
In lieu of flowers, those interested can send donations to the fondation de l’Institut en Santé Mentale de Montréal on behalf of Kieron O’Connor at www.unpeubeaucoupalafolie.org. These donations will be used for scholarships, fellowships and grants for students and researchers in the field of clinical psychology, according to Kieron’s wishes.
Le docteur Kieron Philip O’Connor, psychologue, fils de William et Ella Miriam O’Connor (née Gaff), est décédé à 3 h 45 le mardi 27 août 2019 à l’Hôpital général de Montréal. Il laisse derrière lui sa parenté au Royaume-Uni et en Australie et de nombreux amis.
C’est avec grand regret que nous avons appris le décès de notre ami et collègue. Nous avons perdu une personne attentionnée et un membre apprécié de notre équipe, l’un des fondateurs du Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et un chercheur clinique exemplaire engagé auprès de ses étudiants et de ses collègues au Canada et à l’internationale. Pendant plus de trente ans, l’influence décisive de Kieron sur la carrière des chercheurs et des cliniciens a contribué à renforcer notre réputation d’établissement universitaire.
Consacrant la plupart de ses recherches à l’étude et au traitement des troubles obsessionnels compulsifs, du trouble d’accumulation compulsive et du syndrome de Gilles de la Tourette, les écrits de Kieron s’adressaient aux professionnels de la santé ainsi qu’aux décideurs dans les domaines de la psychologie et de la psychiatrie. Tout au long de sa carrière, il a développé de nouveaux traitements pour ces troubles dont l’approche basée sur les inférences, un traitement original, maintenant utilisé dans le monde entier. Il a également examiné les causes de ces troubles de santé mentale et l’impact de certains déterminants sociaux, psychologiques et biologiques, y compris le mode de vie des personnes touchées. Il a ardemment soutenu une meilleure réinsertion sociale de ces personnes, qui sont souvent stigmatisées par une méconnaissance générale vis-à-vis de leurs comportements souvent inattendus.
Kieron était un homme multidimensionnel dont les intérêts et les talents dépassaient largement le domaine de la science. Sous le pseudonyme de Ken Konor, il a écrit plusieurs romans (The Twitch et The Super Way), et il est l’auteur d’une série de nouvelles et de pièces de théâtre. Il aimait le théâtre et les arts, y compris le mime et l’interprétation théâtrale, et était aussi un pianiste accompli et un amateur de jazz.
Kieron était un amoureux de la nature et du plein air, et il était apprécié des membres de Randonnée Aventure, un club sportif de Montréal, dont il était membre depuis plusieurs années. Randonneur passionné, cycliste et skieur de fond, il a remporté une médaille d’or au Marathon canadien de ski en 2008. Il a avidement poursuivi cette passion pour la nature lorsqu’il a récemment acheté une propriété boisée et un lac au nord de Montréal, dans Lanaudière. Kieron a réussi, malgré sa santé déclinante, à construire un sentier de randonnée pédestre, avec l’intention de le relier au réseau de sentiers de la forêt Ouareau.
Fier de ses racines irlandaises, Kieron a organisé les célébrations de la Saint Patrick au Centre de recherche avec des jeux de fléchettes, de la bière Guinness et de la musique celtique. Chaque année, il accorde une attention particulière à ses collègues, étudiants et assistants avec une bouteille de vin ou un cadeau spécifique. Lors des dîners annuels, il prenait le temps de faire un petit discours bien senti, en remerciant chaque membre de l’équipe individuellement. Il était conscient que ce qui anime un Centre de recherche et forme sa culture, son ciment, sa couleur et son esprit, ce sont les personnes qui l’habitent et qui donnent vie aux projets.
Sa joie de vivre, son humanité et sa passion indéfectible pour la recherche le définissaient, mais surtout, Kieron était un homme humble au grand cœur, dont la générosité restera éternellement inscrite dans notre mémoire. Il a été une source d’inspiration pour tous, simplement par sa présence, son humour franc et son flegme légendaire. Actif dans la recherche jusqu’à la fin, l’héritage de Kieron sera perpétué par les gens qui l’ont connu et côtoyé.
Amis, collègues et parents sont invités à assister aux obsèques au Complexe funéraire Mont-Royal au 1297 chemin de la Forêt, à Outremont, le dimanche 22 septembre 2019, où un rassemblement aura lieu de 10h à 13h, suivi immédiatement d’une cérémonie de commémoration de 13h à 14h.
Au lieu de fleurs, les personnes intéressées peuvent envoyer des dons à la Fondation de l’Institut en Santé Mentale de Montréal au nom de Kieron O’Connor à www.unpeubeaucoupalafolie.org. Ces dons seront utilisés pour des bourses pour les étudiants et les chercheurs dans le domaine de la psychologie clinique, selon les souhaits de Kieron.
Signer le livre d’or
7 octobre 1950 –
27 août 2019

Nos plus sincères sympathies à la famille et aux amis de Kieron O’Connor..

mountroyalcem

Décès pour la Ville: Outremont, Province: Quebec

avis deces Kieron O’Connor

avis mortuaire Kieron O’Connor

Cette page d archive est une cache qui a pour but la vérification de la licitée du contenu de l hyperlien et peut avoir changé dans l intervalle. Accédez a SOURCE ci-dessus pour aller a la page originale.
Tagged , , , , , , .


Ecrivez un message de sympathie, votre message sera publié publiquement sur la page

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plaît prendre note que toutes les informations personnelles telles que l'adresse civique, e-mail, numéro de téléphone seront supprimés de votre message de sympathie, afin de protéger votre vie privée. De plus, tout message contenant des commentaires non-respectueux ou utilisant un langage inapproprié ou toute forme de publicité sera également supprimé..