Paul-Marie Pouliot - 2017

Paul-Marie Pouliot – 2017

Au CISSS du Bas-St-Laurent, Hôpital de Matane, le 24 février 2017, est décédé M. Paul-Marie Pouliot , époux de Mme Micheline Fournier et fils de feu M. Armand Pouliot et de feu Mme Michelle Lebreux.

M. Pouliot demeurait à Les Méchins.

La famille accueillera parents et amis au Complexe thanatologique Lucas Fournier et fils du 178, rue Principale à Les Méchins vendredi le 28 avril 2017 de 14H00 à 16H30 et de 19H00 à 22H00.

Une célébration commémorative aura lieu au salon funéraire samedi le 29 avril 2017 à 10H30.

Samedi, jour de la célébration, le salon ouvrira ses portes à 9H00.

Parents et amis sont priés d’y assister sans autre invitation.

M. Pouliot laisse dans le deuil son épouse Mme Micheline Fournier, son fils Danny, la mère de son fils Mme Marie-Perle Larouche, ses frères et ses sœurs: feu Noël, Jean-Marc, feu Gérald, Micheline, Andrée, Gayven, Jeannot, Chantal, Diane, ses beaux-frères et ses belles-soeurs, ses neveux et ses nièces ainsi que de nombreux parents et amis.

M. Pouliot aurait eu 76 ans le 26 avril prochain.

Les services professionnels ont été confiés au Complexe thanatologique Lucas Fournier et fils de Les Méchins.

Nos plus sincères sympathies à la famille et aux amis de Paul-Marie Pouliot – 2017.source

Décès pour la Ville: LES MÉCHINS, Province: Quebec

avis deces Paul-Marie Pouliot – 2017- avis mortuaire Paul-Marie Pouliot – 2017

Cette page d archive est une cache qui a pour but la vérification de la licitée du contenu de l hyperlien et peut avoir changé dans l intervalle. Accédez a SOURCE ci-dessus pour aller a la page originale.
Posted in avis décès, Canada, obituary, Québec and tagged , , .

Sympathies message

  1. Fillette, un drame a bouleversé ma vie,
    Une rupture subite, d’un goût amer.
    Privée de père, tant bien que mal, j’ai grandi.
    Les yeux de ma mère démunie et dépassée étaient mes seuls repères.
    Je mettais en sourdine tout mon ressenti.
    Comment me structurer dans cet atmosphère ?
    Reniée et rejetée, je me suis sentie.
    Moi, je n’ai pas choisi, de quitter mon père. Pourquoi ne m’a t-il plus donné signe de vie ?
    Longtemps mes sanglots, il me fallait les taire.
    Mon papa me manquait, je me sentais trahie.
    Mes pleurs pour qu’il vienne, ne pouvaient y faire,
    Je hurlais ma douleur, mais ça n’a pas suffit.
    Il n’était plus là, pour mes anniversaires,
    J’ai gardé mes blessures, je n’ai pas « gaie rit »,
    C’est comme ci cela c’était passé hier.
    Ma peine est toujours là, mon cœur en est meurtri,
    J’ai toujours cinq ans et suis restée dans l’oubli !
    De cette vie une force en moi est ressortie et aujourd’hui`hui je vous le dit mon père est mort et je n `ai aucun ressenti !
    Richard Jean François et Stéphanie ne sont pas en deuil ils ne le connaissent tout simplement pas !

    Cathy



Ecrivez un message de sympathie, votre message sera publié publiquement sur la page

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'il vous plaît prendre note que toutes les informations personnelles telles que l'adresse civique, e-mail, numéro de téléphone seront supprimés de votre message de sympathie, afin de protéger votre vie privée. De plus, tout message contenant des commentaires non-respectueux ou utilisant un langage inapproprié ou toute forme de publicité sera également supprimé..